Stefan nous a couru après, les yeux brillants comme ceux d'un enfant. Il nous a assailli de questions sur notre voyage, curieux de tout. Pas question de ne pas dormir dans sa grande maison où beaucoup de voyageurs ont été hébergés "parce que c'est normal" dit-il. Même s'il n'a pas pu profiter de la soirée avec nous parce qu'il partait pour trois mois en Hollande, Stefan nous a laissé avec sa petite famille. La générosité tzigane pour ceux qui sont sur la route n'est pas une légende.
© A Tour de Roues
No Comments, Add comment

Powered by zenphoto | theme by cimi