Morvan, terre de forêt

Ca y est, la frontière est derrière nous. Nous voilà en Suisse. Nous avons atteint Genève  hier soir à 22h. Neuf heures passées sur la selle pour près de 100 km de montagne, dont 65 km de montée et 1530 mètres de dénivelé. Dur, le col de la Faucille !

Durant cette première semaine, nous avons affuté nos cuisses sur les reliefs du Morvan, affronté le froid vent du nord-est qui a ralenti notre progression et endurci notre corps, savouré les magnifiques campagnes de France et découvert la liberté, la vraie, celle de planter la tente en choisissant le paysage que nous voulions pour notre réveil (quelques images vous attendent dans la galerie A Tour d’Images).

Les premières rencontres nous ont donné un aperçu de la richesse humaine qui nous attend. Nous avons allégé nos sacoches, cherchant l’équilibre entre le confort et l’affranchissement. En un mot, nous découvrons les saveurs du nomadisme.

Alors avant de reprendre la route, nous souhaitons tous vous remercier. Tous ceux qui nous soutiennent, nous encouragent. La famille, les amis, les parrains… vous êtes notre énergie. Merci à tous ceux aussi qui sont venus pour ce jour de départ, tellement riche en émotions qu’il est déjà un des grands apprentissages du voyage. Merci à ceux qui n’ont pas pu venir mais qui étaient là par leurs pensées ainsi qu’aux partenaires, dont le soutien nous permet aujourd’hui de vivre cette aventure.

Maintenant à nous de jouer : les routes du monde sont devant nous et vos arbres attendent d’être plantés.

Jura