La course aux vélos

Avant le départ 2 Comments »

Le téléphone a tout juste eu le temps de sonner une première fois que Benjamin a déjà décroché : « Vous les avez ? » A l’autre bout du fil, une voix désolée : « non ».

Depuis des mois s’accumulent dans le salon des cartes, des dossiers, des guides, des cartons remplis des précieux objets que nous allons emmener dans notre longue aventure. Tout est là. De quoi faire les sacoches et prendre la route dans la foulée. A un petit détail près : il ne nous manque que les vélos !

En attendant les vélosA quelques semaines du départ, impossible d’enfourcher nos nouvelles montures. Pourtant, voilà bien longtemps que nous les avons pensés nos engins à pédales. Cadre alu ou cadre acier ? Roues de 26 ou roues de 700 ? Vélos chers ou vélos très chers ? Ce sont les inévitables questions auxquelles tout tourdumondiste doit trouver réponse. A force de retour d’expérience et de pêche aux conseils, nous avions rassemblé tous les éléments pour arrêter notre choix. Ce fut chose faite avec une commande passée le 11 janvier dernier auprès d’un fabricant allemand que le tout Paris du cyclonomadisme s’était mis à encenser depuis plusieurs mois. « Les vélos Da Silva ? Du solide, de la haute qualité pour un prix imbattable », nous avait-t-on dit chez les sommités du voyage à vélo.

Oui mais voilà, à ce prix, le respect des délais de livraison est devenu une option plus qu’aléatoire. Un coup « il neige », un coup « c’est carnaval », un coup « je suis malade », après cinq semaines de retard sur la livraison on pressentait que notre fabricant allaient peiner à trouver les prochaines excuses. N’y croyant plus, Paul Domela de Rando Cycle nous a même proposé de nous monter lui-même les vélos. Il avait la main sur la clé à molette, prêt à installer les premières pièces sur le cadre qu’il nous avait réservé quand un camion s’est arrêté en trombe devant sa boutique pour en décharger deux vélos. Nos deux montures Da Silva venaient enfin d’arriver : “Hey, vous avez failli rater le départ de notre petite promenade de 25 000 bornes !”.

Tous les grands cyclonomades nous l’ont dit : « un périple comme le votre, c’est avant tout de la patience ». Sauf que nous ignorions qu’il allait falloir faire preuve de patience avant même d’être partis !

Rendez-vous donc le 16 mars pour récupérer nos montures. D’ici là, Paul Domela les aura peaufinés en vue de la mission que nous leur réservons.

Coup d’envoi de “Plantons à Tour de Roues”

Avant le départ 1 Comment »

IMG_3697

LinkDock.com You found linkdock.com, so will your customers. It's a great label for your website and will help you define your identity on the Web.